Record de vente pour le groupe BMW, en particulier sur ses modèles électriques.


Le groupe BMW, incluant non seulement la marque bavaroise mais également les voitures Mini et Rolls-Royce, ont vu leurs ventes progresser globalement de 5% lors du premier semestre de l’année 2017.

Plus impressionnant encore, sur cet progression, les véhicules électriques ont progressé avec une augmentation de 80% ! Quelques précisions.

Une progression aussi bien sur les deux marques principales du groupe

En regardant en détail, ce sont les deux principales marques du groupe qui élèvent leur vente, avec 2% pour BMW et 3% pour Mini.

Les ventes des BMW X1 et X5 ont largement contribué au succès des six premiers mois de l’année 2017.

Comme l’a rappelé le Dr Ian Robertson, membre du conseil d’administration BMW, la marque est, sur cette période, le leader incontesté des marques de voitures premium dans le monde.

Mais ce sont les véhicules électriques qui ont définitivement été un des moteurs de cette croissance.

Une part importante pour l’électrique

Ce sont les fruits d’une réflexion et d’une politique tournée vers l’électrification de ses voitures qui sont en train d’être récoltés. Le développement du marché de ce nouveau mode de motorisation est le résultat d’un fort pouvoir de séduction de la part de ces voitures. Pas simplement du fait de la nouveauté, mais dorénavant le moteur électrique est vu comme une réelle alternative, et les performances des derniers modèles du groupe BMW sont là pour le confirmer.

L’intelligence du groupe a été de comprendre qu’afin de séduire le public, il fallait avant tout séduire les acquéreurs haut-de-gamme, grâce au BMW i8, afin de pouvoir ensuite décliner la propulsion électrique sur le BMW i3.

Le dernier exemple en date est le Mini Cooper SE Countryman, qui est arrivé sur le marché à la toute fin du semestre. Ainsi chacun peut bénéficier de l’expérience premium du groupe BMW dans le e-moteur grâce aux nouveautés Mini : la voiture électrique pour tous et sans compromis ! Au total, le groupe propose dorénavant à ses clients un total de neuf modèles de voitures électriques.

Sur ce secteur, une vente total au premier semestre de plus de 42 000 véhicules permet à BMW d’être particulièrement optimiste et d’atteindre son objectif de 100 000 voitures d’ici la fin de l’année.

L’Europe et l’Asie, les cœurs de la croissance du groupe

En regardant en détail comment se répartissent les ventes dans le monde, l’Europe, qui reste pour le groupe son berceau de vente historique, a permis sur cette période une progression de 2,2%.

Mais c’est en Asie que les performances de BMW sont les plus impressionnantes, avec une hausse de 18,4% par rapport à l’année dernière sur les six premiers mois de l’année ! Ce succès s’explique en particulier par l’engouement des Chinois pour le BMW X1, dont le marché local est largement approvisionné, et par le succès du BMW Sedan, modèle exclusif aux concessionnaires de l’Empire du Milieu. De même en Amérique latine, la croissance est également à deux chiffres.

Seul le marché nord-américain semble marquer le pas, essentiellement du fait que l’ensemble des ventes automobiles aux USA est affecté par un ralentissement.

Le succès du groupe BMW, sur ces différentes marques, ne se dément pas, à la fois maintenu par son marché classique qu’est l’Europe, mais en se focalisant sur deux aspect : séduire une nouvelle clientèle dans le monde en lui proposant des modèles plus adaptés, et surtout en étant innovateur sur l’électrique grâce à des modèles attirant des consommateurs soucieux d’environnement et de performance.